fabienne-kriwin-w  

Fabienne Kriwin

Ses bijoux en or et pierres fines s'invitent depuis peu dans un écrin élégant au coeur de Bruxelles. Installé dans le quartier Brugmann, le lieu cadre parfaitement avec l'élégance de pièces, toutes uniques, et avec le tempérament de leur créatrice, une femme qui a toujours baigné dans l'art et l'amour des belles choses.

Une créatrice belge reconnue 

Les pièces en maille douce du label belge César et Rosalie, c'était elle. Pendant 15 ans, Fabienne Kriwin a forgé l'identité de cette marque tant appréciée et distribuée dans 8 boutiques en nom propre avant de donner une nouvelle orientation à ses envies de création. Il y a 9 ans, sa passion pour la magie des pierres la guide naturellement vers l'univers du bijou.  Tout comme pour son premier label, elle choisit de ne faire confiance qu'à des artisans belges passionnés dont la qualité irréprochable de leur travail s'inscrit dans une quête d'intemporalité qui cadre avec son goût pour les pièces qui ont une âme.  Son enfance sous le signe de l'art (son père était galeriste), ses voyages, les expositions de bijoux anciens qu'elle fréquente assidument et sa rencontre avec les pierres, pièces centrales de ses bijoux, constituent les bases de son processus créatif. Fabienne Kriwin dit "rencontrer" les pierres - le verbe n'est pas choisi au hasard - qui lui inspirent ensuite des histoires, toutes différentes. Son leitmotiv: mettre la pierre en avant sans que la monture ou le sertissage puisse jamais lui voler la vedette.

 

 

Des pierres

Très féminines et élégantes, sans fioriture, tantôt légères pour les sautoirs aux pierres facettées ou plus affirmées pour les bagues cabochons, les pièces de Fabienne Kriwin jouent la carte de l'or brossé, une technique qui accentue son envie d'épure, de chaleur et de non-ostentation dans la mise en scène de la pierre. Et quelles pierres: l'étrange améthyste, la calcédoine blanche ou rosée, l'aigue-marine dans ses différentes nuances, l'onyx magique, le Lapis lazuli rehaussé de reflets or, le quartz magnétique... Toutes uniques et sélectionnées en Inde, en Italie ou au Brésil pour la subtilité de leur couleur et la perfection de leur taille. Car, pour qu'elles puissent exprimer leur lumière dans des montures délicates et parfois aériennes, rien n'est laissé au hasard. Et lorsqu'une inclusion vient troubler la perfection de la pierre, c'est pour mieux souligner sa complexité, son charme, son authenticité. Si Fabienne Kriwin aime toutes les pierres, elle avoue ressentir une attirance particulière pour la tourmaline et son impressionnante palette de couleurs. Cette passion se traduit par de jolis sautoirs multicolores évoquant un collier de bonbons acidulés. Fascinée par les nuances qu'affichent les pierres lorsqu'elles sont associées, Fabienne Kriwin alterne, selon son instinct et ses envies du moment, créations monochromes et variations ludiques autour de ses pierres fétiches avec un seul mot d'ordre: la recherche de contrastes harmonieux et féminins.

Un écrin

La boutique récemment inaugurée par Fabienne Kriwin dans le quartier Brugmann à Bruxelles a été imaginée dans une idée de chaleur et d'authenticité. Chineuse passionnée, la joaillière s'est mise en quête de pièces de mobilier vintage qui donnent à sa boutique/appartement un supplément d'âme. Les sols en carrelage ancien et en bois peint préservés, les luminaires, les livres, les bouquets de fleurs rares et le petit jardin situé à l'arrière du magasin invitent à la détente et à la découverte. Agencées dans un esprit épuré, les vitrines dans lesquelles s'exposent les bagues, bracelets, boucles d'oreilles, pendentifs et sautoirs laissent s'exprimer pleinement  l'imagination des clients qui peuvent à leur tour laisser les pierres raconter leur histoire. Celles et ceux (les hommes apprécient énormément) qui ont déjà poussé la porte de la rue Darwin 32 disent de cet écrin qu'il est zen et rempli de bonnes ondes. La magie des pierres sans doute, mais pas que...

 

Top